Wikidot scripting index La forte puissance du pugilat contre une entité sélacienne résultante de ce projet a repoussé le SCÉNARIO BLANC LIQUIDE de 201,13 années, selon le modèle prédictif de SPC-001.

Composant(s) du Projet : SPC-682 est constitué d'une Entité Non-Sélacienne de Type Déviant ÉTRANGER ESTIVAL, d'un Tank 7 au Complexe de Lutte Expérimentale de la Forteresse Ross, de modifications chirurgicales importantes et d'un stimuli environnemental continu (consultez le Résumé des Augmentations), un Escadron SON SPECTRAL-2 (consultez le projet SPC-1569) et d'un Système de Percussion Constante Automatique de Classe Clark.

ÉTRANGER ESTIVAL était initialement une grande créature reptilienne du Type Déviant d'origine inconnue (présumé extra-universelle). Il a été localisé par le Centre dans un état d'hibernation au site de minage PORT VERT. Une fois réveillé, il a démontré un haut niveau d'intelligence autant que pour la force et la vitesse au-delà des niveaux prévus par les modèles biophysiques des reptiles terrestres (ou tout organisme terrestre non-déviant). Au départ, il était extrêmement hostile envers le personnel du Centre, et une fois que la communication a été établie, il a exprimé son hostilité à toute forme de vie (y compris, mais pas spécialement, envers les entités sélaciennes).

Les tissus d'ÉTRANGER ESTIVAL sont capables d'une régénération et d'une adaptabilité extraordinaires. Il est théorisé que l'entité pourrait complètement repousser d'une seule cellule intacte, et pourrait développer une morphologie adaptative pour presque tout environnement connu. En raison de cela, en contrôlant de manière prudente les stimuli environnementaux, il est possible de délibérément faire adopter une morphologie désirée à ÉTRANGER ESTIVAL.

La connaissance d'ÉTRANGER ESTIVAL représente un risque pour la connaissance de Type R ; 92,15 % des sujets qui lisent ou écoutent une description de, ou voient, une image de l'entité déclarent une forte préférence pour la destruction de la créature ; quand il est dit que la créature est indestructible, 94,12 % des sujets continuent à indiquer une préférence pour sa destruction. Cependant, lorsqu'ils sont informés de la situation actuelle de la créature, 92,96 % indiquent qu'ils sont satisfaits de l'état actuel du projet (une majorité significative des sujets décrivent leurs sentiments en utilisant quelques variations de "tant qu'il souffre").